Santa Muerte

Vierge des oubliés, Sainte protectrice des narcotrafiquants et des prostituées, ange gardien des chauffeurs de taxi, des marchands ambulants et des mères de famille, la Santa Muerte (Sainte Mort) est la divinité d’un culte mexicain syncrétique de tradition orale et matriarcale gardé secret depuis plus de soixante-dix ans. Il a été révélé au grand jour le 30 octobre 2001 à Tepito, quartier rebelle de Mexico. Dans un acte inconscient et révolutionnaire, Dona Queta, une habitante du quartier, expose une représentation de la Sainte Mort dans la rue.

Créateur d’une série documentaire en huit épisodes sur la Santa Muerte, tourné à Tepito, Pierre-Paul Puljiz réalise à la galerie Rue Antoine un autel dédié à la Santissima, avec la participation de plusieurs artistes : Marlon Apo Baroudjian, Natalia Brilli, Larry Clark, Jill Galliéni, Kaliman, Fred Koenig, Laurent Larapidie, Valerie Maes et Andres Peyrot.

*La Santa Muerte apprécie tout particulièrement le mezcal, les cigarettes, les cigares, l’argent, les chips au chorizo et les pommes. Elle accepte également toutes les substances dont vous voulez vous désintoxiquer.

Pierre-Paul Puljiz est auteur et réalisateur de films documentaires, principalement des portraits d’artistes (Andy Warhol, Jean-Michel Basquiat, Jonas Mekas, Patti Smith, Albert Maysles). Il a également produit des longs métrages de Larry Clark, Jonathan Caouette et Jean-Michel Vecchiet. Il collabore actuellement avec Larry Clark sur de nouveaux projets et poursuit son exploration du monde souterrain de la Santa Muerte au Mexique.